CHARLY GARDON 
Ostéopathe 
bébés nouveaux-nés nourrissons
Marseille

bébé

L'ostéopathe revendiquait autre fois son rôle à jouer dans le suivi de la femme pendant la grossesse et autour de l'accouchement, aujourd'hui il s'intègre parfaitement à la gynécologie - obstétrique. 

Nombreuses sont les patientes adressées par leur gynécologue en ostéopathie durant les 9 mois de surveillance. Au-delà d'accompagner le corps dans ce défi fonctionnel, les consultations prénatales deviennent un outil supplémentaire dans la communication avec l'enfant et comme dans un cours de préparation à l'accouchement, bien souvent le père est présent et comme il le sera d'ailleurs lors des futurs consultations du nouveau né.

La collaboration interdisciplinaire s'appuie sur la conscientisation qu'un grand nombre de désagréments en parallèle du bon déroulement de la grossesse, est traité en ostéopathie dès la première consultation. Je pense à la "sciatalgie de la femme enceinte" qui avec la prise de poids, l'augmentation des contraintes gravitaires, l'antériorisation du bassin et les fluctuations hormonales agissant sur le tonus musculaire et ligamentaire, est dans beaucoup de cas le symptôme d'un dysfonctionnement du tonus musculaire vertébral.  

Ce même tonus qui si il est considéré dans une relation (dite de fascias) de contenant-contenu aura des répercutions aussi sur le bien être de l'enfant dans sa relation à son environnement in utero. 

La consultation ostéopathique chez la femme enceinte est une consultation de prévention pour le futur nouveau né, elle vise à limiter son exposition aux stress internes et maximiser le bien être de maman au travers ce bouleversement physique.  

 

L'autre rôle du praticien est de veiller jusqu'au bout à la tanségrité du bassin d'une part, d'autre part au maintien d'un diaphragme libre. L'accouchement, n'en démorde sont rôle précieux dans la physiologie du tonus des chaines musculaires de l'enfant, reste éprouvant. À mon sens, dans le projet de natalité de chacune réside la volonté implicite d'être capable d'expulser et cela passe par une bonne gestion de sa respiration accompagnée d'une relative stabilité du bassin face aux forces de tensions et de compressions. 

 

L'activation musculaire du nouveau né lors de l'expulsion peut donc être perturbée, je ne ferai pas ici l'inventaire des stress rencontrés, le rôle de l'ostéopathe en marge de la naissance est d'équilibrer la structure du nouveau venu et de lui permettre de trouver du repos. En maternité la consultation à lieu à J1 ou J2, hors cadre les parents sont libres de consulter quand ils en estiment le besoin. Au cabinet je fais systématiquement revenir les bébés entre 4 et 6 mois puis entre 9 et 13 mois car ce sont des étapes de leur développement que d'après ma clinique j'ai jugé importantes.